Le gouvernement dément l'abandon de la taxe à 75%

le
6
LE GOUVERNEMENT DÉMENT L'ABANDON DE LA TAXE À 75%
LE GOUVERNEMENT DÉMENT L'ABANDON DE LA TAXE À 75%

PARIS (Reuters) - L'Elysée et les services du Premier ministre ont démenti jeudi des informations d'Europe 1 selon lesquelles François Hollande avait décidé d'"enterrer" l'idée d'une tranche de l'impôt à 75% au-delà d'un million d'euros de revenus.

"Bien sûr, on dément", a-t-on déclaré dans l'entourage du président français.

"Nous démentons formellement", a renchéri l'entourage de Jean-Marc Ayrault. "Le nouveau projet devrait être présenté prochainement."

Alain Vidalies, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, a confirmé lors de ses voeux que le gouvernement était "dans le travail d'élaboration d'un texte alternatif".

"Il n'est pas aujourd'hui envisagé de renoncer à mettre en place un dispositif qui viendrait à remplacer celui qui a été censuré par le Conseil constitutionnel", a-t-il dit.

Le Conseil constitutionnel a censuré le 30 décembre une première mouture de cette promesse électorale du président français en invoquant un défaut de conception, lié au fait que cette surtaxe frappait les personnes physiques et non les foyers fiscaux.

"Deux foyers fiscaux bénéficiant du même niveau de revenu issu de l'activité professionnelle pouvaient se voir assujettis (...) ou au contraire en être exonérés selon la répartition des revenus entre les contribuables composant ce foyer", a expliqué le Conseil pour justifier sa décision.

François Hollande a déclaré le 7 janvier qu'il tiendrait compte de la décision des "Sages" mais que le gouvernement présenterait "le moment venu" au gouvernement un dispositif reprenant le même objectif, "sous d'autres modalités".

Le 6 janvier, sur Europe 1, le ministre du Budget Jérôme Cahuzac avait expliqué que le seuil d'imposition pourrait être abaissé: "Ça peut faire partie des paramètres", avait-il dit.

Selon la radio, le chef de l'Etat et le gouvernement auraient en fait décidé de renvoyer sine die la mise en oeuvre d'une promesse emblématique mais mal perçue par les investisseurs.

Julien Ponthus et Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le jeudi 24 jan 2013 à 14:17

    .../... alors même que leurs outils de simulation démontrent clairement que cela ne rapporte rien à l'Etat, mais en fait, appauvrit les "riches", mais n'"enrichit" pas les "pauvres". 4) Enfin, tout est calculé et présenté pour démontrer que les solutions proposées diminueraient les impôts de totu le monde, sauf des 1 % "les plus riches" ...

  • knbskin le jeudi 24 jan 2013 à 14:15

    .../... le "matraquage" des "riches" ne rapporte RIEN, même exil fiscal mis à part ... Par contre, sauf erreur de ma part, la démonstration st biaisée par plusieurs points : 1)La TVA est ajoutée systématiquement à l'impôt sur le revenu et sur le patrimoine ; 2) Par contre, l'impôt universel qu'est l'inflation n'est pas pros en compte ; 3) L'obsession des auteurs est apparemment la "redistribution", à savoir "punir les riches" .../...

  • knbskin le jeudi 24 jan 2013 à 14:11

    Je conseille à tous ce site http://www.revolution-fiscale.fr/simuler/distrib/patrimoine.php créé par Thomas Piketty et quelques autres, qui explique bien l'idéologie ambiante. D'ailleurs, Hollande s'efforce soigneusement d'avoir l'air plus "anti-riche" que Piketty ... qui limite les taux marginaux à 60 %. Mais le site est intéressant, car les simulateurs qui y sont intégrés montrent bien que .../...

  • M9015350 le jeudi 24 jan 2013 à 13:56

    la réalité c'est qu'ils se sont appercu qu'ils ne pourront pas tenir le 10ème de leur promesses electorales (ca c'etait couru d'avance...) et pensent deja à la prochaine election... au lieu de regler d'abord les problèmes actuels ! c'est grave, ils coulent le pays et ne peuvent plus taper sur Sarko, il n'est plus la !

  • M9015350 le jeudi 24 jan 2013 à 13:53

    ce qui me decoit beaucoup, c'est l'incapacité de ce gouvernement de reconnaître ses erreurs et de faire un mea-culpa ... ils ne gèrent rien, mais ne pensent qu'à faire de la com... et souvent pas si bien que cela, car cela ressemble plus à de la cacophonie ... tant qu'ils ne diront pas une bonne fois pour toute, nous annulons cette taxe, les "vrais"riches partirons et avec eux bon nombres d'entrepreneurs !!!

  • knbskin le jeudi 24 jan 2013 à 13:38

    Ca sent le roussi, ce truc ...

Partenaires Taux