Le gouvernement défend son action sur le logement social

le
1
LE GOUVERNEMENT DÉFEND SON ACTION SUR LE LOGEMENT SOCIAL
LE GOUVERNEMENT DÉFEND SON ACTION SUR LE LOGEMENT SOCIAL

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français s'est targué mercredi d'un bilan "exemplaire" en matière de logement social en 2011 et a fustigé les propositions de François Hollande, preuves d'après lui d'une "méconnaissance" du dossier par le candidat socialiste.

Nicolas Sarkozy devrait annoncer dimanche des mesures en faveur du logement, une semaine après que François Hollande a remis ce thème au coeur du débat de la campagne présidentielle.

Ces mesures pourraient porter sur la question de l'accès au terrain, ont laissé entendre la ministre du Logement, Nathalie Kosciusko-Morizet, et son secrétaire d'État, Benoist Apparu.

"Il y a, me semble-t-il, une erreur fondamentale et une méconnaissance réelle des dossiers", a dit Benoist Apparu au sujet des propositions du candidat socialiste.

Défendant le bilan du gouvernement, il a souligné qu'un peu plus de 124.000 logements sociaux avaient été financés en France en 2011, et 600.000 depuis cinq ans, contre 265.000 entre 1997 et 2002, sous le gouvernement socialiste de Lionel Jospin.

La France sera, sur l'année 2011, le premier producteur de logements en chantier, et l'objectif de financement de logements sociaux sera maintenu à environ 120.000 logements sociaux en 2012, a ajouté Benoist Apparu.

Au-delà des chiffres, le secrétaire d'État a revendiqué des résultats "qualitatifs" de la politique gouvernementale, avec le financement de 64% de logements sociaux à basse consommation en 2011 contre 34% en 2010, le recentrage des constructions vers les zones en tension pour rééquilibrer les délais d'attente, et vers le logement destiné aux populations les plus en difficulté.

ANNONCES IMMINENTES

Surtout, les ministres ont critiqué certaines propositions faites par le candidat socialiste au Bourget, parmi lesquelles le doublement du plafond du livret A, qui sert à financer le logement social. "Vous pouvez multiplier par cinq le plafond du livret A, ça ne changera strictement rien au nombre de logements sociaux financés ou construits", a estimé Benoist Apparu.

La question de l'accès au terrain est beaucoup plus importante que celle du livret A, ont souligné les ministres.

Dimanche, François Hollande a suggéré la mise à disposition de terrains publics pour la construction de logements. Une déclaration qui se contente de "réinventer l'eau tiède" selon Benoist Apparu, qui a rappelé que le gouvernement le faisait déjà et suggéré que de nouvelles mesures en ce sens seraient bientôt annoncées par Nicolas Sarkozy.

Une programmation en la matière est en cours pour la période 2008-2012, avec pour objectif la mise en chantier de 70.000 logements sur un peu plus de 500 terrains publics, a-t-il dit.

À ce jour, 55.000 logements sont en chantier ou programmés sur 400 terrains, dont 47% de logements sociaux. Ces terrains sont vendus à "prix justes", a ajouté Benoist Apparu, avec la possibilité de décotes pour des projets de logement social.

"Pour la suite, vous attendrez le prochain épisode, à d'autres moments, et peut-être dimanche soir d'ailleurs", a dit Benoist Apparu, lors d'une conférence de presse, faisant référence à l'intervention télévisée de Nicolas Sarkozy.

Chine Labbé, édité par Patrick Vignal et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CDECHAMB le mercredi 25 jan 2012 à 18:10

    Ah il est fort quand même ! en 90 jours il va réaliser toutes les réformes nécessaires qui n'ont pas été faites en 5 ans ! Superman :)