Le gouvernement défend le vol en Falcon de Yamina Benguigui

le
3
LE GOUVERNEMENT DÉFEND LE VOL EN FALCON DE YAMINA BENGUIGUI
LE GOUVERNEMENT DÉFEND LE VOL EN FALCON DE YAMINA BENGUIGUI

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a défendu jeudi l'utilisation d'un jet Falcon de l'Etat pour le déplacement mardi au Congo de la ministre déléguée à la Francophonie Yamina Benguigui, qui aurait coûté selon le Canard enchaîné au moins 140.000 euros.

François Hollande avait imposé le 17 mai, juste après son élection, la signature d'une charte de déontologie aux membres du gouvernement, prévoyant notamment qu'ils devraient prendre des trains pour les déplacements intérieurs, sauf exception. Pour l'étranger, le voyage sur des vols réguliers était aussi en principe encouragé.

Interrogée sur i>télé, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a estimé que Yamina Benguigui avait été obligée de prendre un Falcon pour se rendre à Kinshasa, au sommet de la Francophonie, prévu de longue date.

"J'ignore dans quelles conditions elle a pris ce Falcon mais enfin, j'imagine qu'il n'y avait pas d'autre choix possible, connaissant Yamina Benguigui", a-t-elle dit. "Beaucoup a été dit à son sujet, moi, ce que j'en vois, c'est une collègue ministre complètement investie dans ses dossiers."

Des consignes avaient été données pour utiliser un vol régulier et la vérification de la pratique incombait à Matignon, dit une source à l'Elysée citée par le Canard enchaîné.

Yamina Benguigi a expliqué dans un communiqué avoir utilisé un Falcon parce qu'elle devait se rendre de Kinshasa à Goma et que ce trajet n'était pas assuré par vol régulier.

La ministre dit avoir respecté la procédure en vigueur et obtenu l'accord du ministère des Affaires étrangères et du cabinet du Premier ministre.

Ce vol en Falcon représente un coût de 88.000 euros et non pas 140.000, dit le ministère de la Francophonie.

Réalisatrice, Yamina Benguigui, qui s'est attachée dans ses oeuvres à dépeindre l'immigration maghrébine en France et à restituer son histoire, a été l'une des surprises du gouvernement constituée au printemps.

Thierry Lévêque et Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le jeudi 11 oct 2012 à 23:28

    Même à 88 000 on doit encore avoir droit au caviar à la louche, au champagne, et à une séance de massage avec un chiropracteur javanais. Elle est prête pour rejoindre Ségolène à l'Internationale socialiste. Debout ! les damnés de la terre ! Debout ! les forçats de la faim !

  • M6192955 le jeudi 11 oct 2012 à 22:23

    Une des surprises du gouvernement?Une mauvaise surprise alors...Ce qui ne l'empêche pas d'être bien jolie. Un vol en falcon avec Yamina, ça vous dirait?

  • 13win le jeudi 11 oct 2012 à 20:22

    Faute professionelle = licenciement.