Le gouvernement de transition va être rétabli au Burkina - médiateur

le
0

OUAGADOUGOU, 19 septembre (Reuters) - Le gouvernement de transition déposé par un coup d'Etat militaire cette semaine au Burkina Faso va être rétabli, a annoncé samedi soir le président béninois Thomas Boni Yayi, qui mène une médiation à Ouagadougou avec son homologue sénégalais Macky Sall. "Nous allons relancer la transition en cours, une transition conduite par des civils, avec Michel Kafando", a-t-il dit à la presse à l'issue d'une rencontre avec le général putschiste Gilbert Diendéré à Ouagadougou. "Nous pouvons peut-être espérer à nouveau", a poursuivi le président béninois, précisant que le plan de sortie de crise serait détaillé dimanche. Le président sénégalais Macky Sall, qui participe à la médiation en tant que président de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao), n'a pas fait de commentaire. Mais dans un communiqué diffusé à Dakar, la présidence sénégalaise avait indiqué en début de soirée que le rétablissement des institutions provisoires du Burkina Faso était bien l'objectif des médiateurs. "J'ai toujours dit que je ne m'accrocherais pas au pouvoir", a commenté pour sa part le général Diendéré. On ignore à ce stade si l'accord prévoit l'amnistie pour ce proche de l'ex-président Blaise Compaoré, chassé par la rue en octobre 2014 après 27 années de pouvoir, et si le calendrier électoral sera restauré: il prévoyait la tenue le 11 octobre d'élections censées parachever la transition. (Mathieu Bonkoungou; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant