Le gouvernement de Hong Kong appelle à éviter les manifestations

le
1

HONG KONG, 28 septembre (Reuters) - Le chef de l'exécutif régional de Hong Kong, Leung Chun-ying, a appelé dimanche la population du territoire chinois à rester à l'écart des manifestations "illégales" contre les procédures électorales fixées par Pékin. C'est la première fois qu'il s'adresse à la population de l'ex-colonie britannique depuis que les étudiants ont lancé lundi dernier un mouvement de boycott des cours, accentuant la pression dans Hong Kong. Leung Chun-ying a cependant promis de nouvelles consultations sur une réforme électorale sans en préciser toutefois le calendrier. Samedi matin, l'intervention musclée de la police contre des étudiants qui avaient réussi à s'infiltrer aux abords du siège du gouvernement a fait monter la température d'un cran. Le mouvement pro-démocrate a appelé à de nouveaux rassemblements tandis que la police érigeait des barrages. Rejetant fin août les demandes d'élection du prochain dirigeant hongkongais au suffrage universel direct, en 2017, Pékin a opté pour des candidatures de personnalités "patriotes" préalablement sélectionnées par une commission désignée par les autorités. Hong Kong bénéficie depuis sa rétrocession à la Chine, en 1997, du statut de "région administrative spéciale" qui lui accorde une certaine autonomie et de plus grandes libertés dans le cadre du principe "Un pays, deux systèmes". (Donny Kwok; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le dimanche 28 sept 2014 à 10:53

    Le sens de l'histoire veut que le régime chinois change profondément. Echec en 89, on remet ça en 2014. Est ce pour cette fois ci? Est ce que ça partira de Hong Kong ou du Tibet ou d'ailleurs? Affaire a suivre.