Le gouvernement contraint à réagir sur la compétitivité

le
0
Louis Gallois délivre lundi son remède pour pallier les faiblesses que l'Hexagone accumule depuis dix ans. État des lieux de la compétitivité française.

C'est en partant d'un constat «sévère» que le gouvernement doit s'attaquer au sujet de la compétitivité de la France, à peine la séquence budgétaire refermée. Un constat montrant que, depuis plus de dix ans, l'industrie est en déclin, que l'innovation ne progresse pas, que la France perd des parts de marché dans le monde. Ses exportations représentaient 6,3 % des exportations mondiales en 1990, 4,7 % en 2000 et 3 % l'an dernier. Quant aux marges des entreprises, elles n'ont plus été aussi dégradées depuis 30 ans.

Le pays est à l'heure des choix. En recevant aujourd'hui les conclusions d'une mission confiée à l'ancien président d'EADS Louis Gallois, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, espère trouver «les bases» d'une recette qui mettrait fin au décrochage français, sans provoquer trop ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant