Le gouvernement compte tirer les leçons de l'affaire Leonarda

le
17
LE GOUVERNEMENT VA TIRER LES LEÇONS DE L'AFFAIRE LEONARDA
LE GOUVERNEMENT VA TIRER LES LEÇONS DE L'AFFAIRE LEONARDA

PARIS (Reuters) - L'enquête administrative sur l'expulsion de Leonarda et sa famille, dont les conclusions sont attendues vendredi, pourrait tendre vers une sanctuarisation du "temps scolaire" si une faute était établie quant aux conditions d'éloignement de la collégienne, selon Vincent Peillon et Harlem Désir.

Le ministre de l'Education nationale a demandé vendredi matin aux lycéens qui manifestent pour le retour de Leonarda et d'un lycéen parisien de 19 ans renvoyé samedi dernier en Arménie, Khatchik, de cesser leur mouvement malgré une "émotion" légitime.

Sans attendre la remise du rapport au ministère de l'Intérieur, Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, a affirmé sur France 2 que l'enquête diligentée mercredi par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, en accord avec Jean-Marc Ayrault, démontrait une "faute" de la préfecture du Doubs dans l'expulsion au Kosovo de Leonarda.

Cette collégienne de 15 ans scolarisée en 3e à Pontarlier a été interpellée le 9 octobre dans le Doubs par la police de l'air et des frontières (PAF) lors d'une sortie scolaire.

"Nous, la gauche, nous nous sommes battus quand la droite était au pouvoir contre des arrestations de jeunes à la sortie des écoles", a souligné Harlem Désir.

"Là, elle était dans une activité scolaire et donc, il y a au niveau de la préfecture -c'est ce que l'enquête administrative qui est en cours va je pense montrer- une faute qui doit amener à tirer un certain nombre de leçons", a-t-il ajouté.

Selon Vincent Peillon, les instructions ministérielles sur les conditions d'expulsion d'un mineur scolarisé pourraient être précisées au regard de "l'affaire" Leonarda.

"Il y a des règles. Il y a eu un problème. Ce problème, il ne porte pas sur l'application des règles de droit, il porte sur les usages qui sont les nôtres par rapport à la scolarité. Ce problème va être réglé", a dit le ministre sur Europe 1.

NOUVELLE MANIFESTATION LYCÉENNE À PARIS

"S'il faut préciser -c'est ce que dira l'enquête- des règles de droit, s'il faut codifier davantage pour que cela soit mieux compris, il faudra le faire", a-t-il ajouté.

"Il ne faut pas intervenir dans le cadre scolaire", a souligné le ministre de l'Education nationale, qui avait exprimé mercredi sa réprobation à la sortie du conseil des ministres.

Vincent Peillon a changé de ton vendredi, saluant "l'humanité" et la "fermeté" du ministre de l'Intérieur, actuellement aux Antilles. "Je lui affirme ma solidarité".

"Bien entendu, un pays doit être capable de maîtriser ses flux migratoires", a-t-il ajouté.

Des lycéens, qui ont manifesté par centaines jeudi à Paris, bloquaient vendredi matin plusieurs établissements de la capitale pour protester contre les expulsions d'élèves et réclamer le retour de Leonarda et Khatchik.

Un nouveau rassemblement est prévu à 13h00 place de la Bastille. Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, a annoncé sa venue.

"Je demande aux lycéens de ne pas tout amalgamer et je leur demande en même temps, puisqu'ils veulent le droit à l'éducation, de ne pas bloquer ceux qui souhaitent entrer dans leur lycée", a dit Vincent Peillon.

Les lycées Hélène Boucher, Maurice Ravel et Charlemagne, notamment, étaient bloqués.

La Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl) a déclaré vendredi que le mouvement ne cesserait pas avec les vacances scolaires, qui débutent vendredi soir pour deux semaines, et que la mobilisation se poursuivrait jusqu'au retour de Leonarda et Khatchik.

"Nous assistons au triomphe du mensonge, de l'émotion et de l'irresponsabilité", a commenté vendredi l'ancien ministre de l'Intérieur Jean-Pierre Chevènement (MRC), sur Radio Classique et LCI.

"Le président de la République va certainement s'exprimer au terme de l'enquête administrative et je suis sûr qu'il fera ?uvre de pédagogie républicaine", a-t-il dit.

Le père de Leonarda Dibrani a déclaré jeudi à Reuters qu'il avait menti aux autorités françaises sur la nationalité de sa femme et ses six enfants, tous nés en Italie, pour tenter d'obtenir l'asile.

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1693744 le vendredi 18 oct 2013 à 12:48

    dgui : "regroupement familiale" toute la smala a droit à l'assistanat nationale dès qu'un seul cousin met les pieds sur le Territoire

  • dgui2 le vendredi 18 oct 2013 à 11:43

    Les parents et les autres frèrs et soeurs, ils n'étaient pas à l'école, eux .... Ils sont expulsés suite à une DECISION DE JUSTICE après avoir épuisé tous les recours. Je me demande quelle argutie juridique on va utiliser pour les faire revenir en France.....

  • miez1804 le vendredi 18 oct 2013 à 11:32

    Ce n'est pas la gauche qui dit "La loi c'est la loi et il faut la respecter"? Pour le marriage gay oui, pour les immigrées non, va comprendre Charles! Bouffon.s

  • miez1804 le vendredi 18 oct 2013 à 11:30

    Il faut les faire rentrées, et une fois en France il faut leurs coller un proces au c.ul pour faux et usage de faux, pas la peine de le mettre en tole, il faut juste qu'il rembourse ce qu'il a indument touchée!

  • M1693744 le vendredi 18 oct 2013 à 11:01

    Harlem Desir condamné et chef de parti c beau l'honneté ( je pourrais parler de la droite également c'est pareil)

  • M1693744 le vendredi 18 oct 2013 à 10:59

    mélanchon voyage en classe bizness car il a mal au dos ( le petit journal avait fait un article montrant melanchon s'en vanter), c'est vrai que le communisme avec l argent des autres c bien....

  • lilian92 le vendredi 18 oct 2013 à 10:54

    Harlem désir qui s'en mêle, il ne manquait plus que cela. Quant à Mélanchon, il a trouvé de quoi parler de lui, il est nul et comme Désir il n'aime pas les Français !Les Français y compris ceux qui travaillent ont des difficultés à se loger, certains dorment dans des voitures, quelle misère !Par contre on met des appartements à disposition des non français en plus on les nourri, on les soigne, on les scolarise ,tout cela gratuitement. C'est lamentable et se sont les contribuables qui paient.

  • wanda6 le vendredi 18 oct 2013 à 10:53

    et mnt ils disent la vérité ? :)

  • M1693744 le vendredi 18 oct 2013 à 10:48

    bon on lance une dilution de l'électorat FN :) c fou c manque de lucidité du PSon attire tous les traines savattes mondiaux avec l'assistanat ....

  • wanda6 le vendredi 18 oct 2013 à 10:48

    il a menti mais les autres membres de la famille aussi !