Le gouvernement Cameron perd le soutien de l'opinion

le
0
Les baisses d'impôts pour les plus riches et une série de bourdes font plonger le premier ministre dans les sondages.

De notre correspondant à Londres

Fin de l'état de grâce. Après avoir conservé le soutien de l'opinion plus d'un an et demi après son accession au pouvoir, en mai 2010, malgré une politique d'austérité sans précédent, le gouvernement de David Cameron plonge dans les sondages. Depuis un mois, l'écart se creuse entre le Parti conservateur, au pouvoir au sein d'une coalition avec les libéraux-démocrates, et le Parti travailliste, dans l'opposition, jusque-là au coude-à-coude.

Dans le dernier baromètre YouGov pour le Sun, mardi, l'écart atteint un record de onze points (43% d'intentions de vote pour le Labour, 32% pour les tories, 8% pour les libdem). Selon un autre sondage de l'institut Populus, seuls 37% des Britanniques approuvent désormais l'action du gouvernement, contre 61% d'insatisfaits. Les mesures d'austérité, jusque-là perçues comme un mal nécessaire, sont désormais jugées «injustes» par les deux tiers des citoyens.

La rupture s'est produite lors de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant