Le gouvernement bulgare démissionne

le
0
Sous la pression de la rue, qui a manifesté contre la hausse des factures d'électricité, le premier ministre a annoncé le départ de son équipe, laissant le pays face à un risque de chaos institutionnel.

À Sofia

Mâchoire serrée, visage bouffi, regard sombre... Le premier ministre bulgare avait la tête des mauvais jours lorsqu'il est venu annoncer, mercredi, la démission de son gouvernement devant les députés. «Nous avons de la dignité et de l'honneur. C'est le peuple qui nous a confié le pouvoir, aujourd'hui nous le lui rendons», a déclaré Boïko Borissov en précisant que la vue d'un «Parlement assiégé» lui était «insupportable».

Cette annonce intervient après dix de jours de protestation contre la hausse du prix de l'électricité. Des incidents, parfois violents, avaient émaillé ces manifestations et la tension est montée d'un cran lorsque les médias ont rapporté le cas de deux immolations, dont une mortelle. «Nous avons notre Mohammed ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant