Le gouvernement britannique discuterait de mesures de relance

le
0

LONDRES (Reuters) - Un débat est engagé au sein du gouvernement britannique sur l'injection de cinq milliards de livres sterling (5,7 mds d'euros environ) dans l'économie sans toucher à la politique de réduction du déficit, rapporte mardi la BBC.

Plusieurs ministres, ajoute la télévision publique, prônent un relèvement des dépenses de capital dans les infrastructures (routes, voies ferrées et bande passante pour internet).

"Le gouvernement a fixé ses plans de dépenses et s'y tiendra", a réagi un porte-parole du Trésor.

A Birmingham, où les libéraux démocrates sont réunis en congrès annuel, des porte-parole de Nick Clegg, le vice-Premier ministre, de Vince Cable, ministre des Entreprises, et Danny Alexander, secrétaire d'Etat au Trésor, ont démenti qu'une telle réflexion soit en cours.

"Nous ne rouvrirons pas les plans de dépense", a dit à Reuters une source gouvernement à Birmingham.

Mais l'information révélée par la BBC survient alors que le Fonds monétaire international (FMI) a recommandé un report de la politique de consolidation budgétaire du gouvernement de David Cameron si la croissance devait encore faiblir.

Le gouvernement formé par les conservateurs et les libéraux du LibDem a fait de l'austérité et du retour à l'équilibre budgétaire en cinq ans la priorité de son action politique.

La fragilité de la croissance britannique conduit cependant certains à penser que la puissance publique doit soutenir l'économie. Et l'opposition travailliste a appelé à un réexamen des coupes budgétaires programmées.

Adrian Croft et Tim Castle; Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant