Le gouvernement brésilien rattrapé par la corruption

le
0
La police procède à 35 arrestations après un coup de filet au ministère du Tourisme.

À trois ans de l'organisation de la Coupe du monde de football, pour laquelle le Brésil s'apprête à recevoir des centaines de milliers de visiteurs étrangers, la police brésilienne vient d'effectuer un coup de filet au ministère du Tourisme, avec l'arrestation de 35 personnes accusées de corruption. Déclenchée simultanément à Brasilia, Sao Paulo et dans l'État de l'Amapa, dans le nord du pays, l'opération, baptisée «Voucher», a notamment touché le numéro deux du ministère, Frederico Costa. La police croit que plus de 10 millions de reais (4,3 millions d'euros), destinés au secteur associatif pour la formation professionnelle, auraient été détournés. Convoqué au palais présidentiel du Planalto pour s'expliquer, le ministre du Tourisme, Pedro Novais, reste pour l'instant en place.

C'est le troisième ministère frappé par des accusations de corruption depuis le début du mandat de la présidente Dilma Rousseff, qui a succédé à Luiz Inacio Lula da Silva l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant