Le gouvernement baisse d'un ton contre Gérard Depardieu

le
1
Après que Jean-Marc Ayrault a traité de «minable» l'attitude de Depardieu, les ministres du gouvernement ont tenté mardi de ne plus stigmatiser l'acteur.

D'abord la colère de Gérard Depardieu annonçant qu'il va demander la nationalité belge. Puis les conseils en forme d'avertissement du ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, qui, dans Le Figaro mardi,invite les Français à venir s'installer en Belgique et assure que «la France a librement choisi un système fiscal qui porte des conséquences».

Face à cette situation plus qu'inconfortable, le gouvernement s'est employé mardi à faire retomber la polémique. Répondant à une question posée à l'Assemblée nationale par l'UMP Patrick Devedjian, le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, a voulu faire d'une pierre deux coups: répliquer à la droite qui dénonce le matraquage fiscal de la gauche et apporter la contradiction à Didier Reynders sans ouvrir un front avec le voisin belge. «Vous semblez ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le mercredi 19 déc 2012 à 08:14

    Tient cahuzac....fini, on ne parle plus de son compte Suisse...?!? Bravo les médias !