Le gouvernement annonce des aides pour les légumiers bretons

le
2
DES AIDES POUR LES LÉGUMIERS BRETONS
DES AIDES POUR LES LÉGUMIERS BRETONS

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a annoncé mercredi des aides pour les légumiers bretons, qui bénéficieront, selon un représentant, à des centaines d'entre eux.

La rencontre avec les producteurs était prévue avant la destruction du centre des impôts et de la Mutualité sociale agricole de Morlaix (Finistère) dans la nuit de vendredi à samedi, précise le ministère dans un communiqué.

Ces producteurs de choux-fleurs, artichauts et brocolis sont en difficulté du fait d'une récolte abondante qui a déséquilibré le marché, souligne le ministère, une situation aggravée par l'embargo russe lié à la crise ukrainienne.

Pour y répondre, la France a demandé à la Commission européenne d'étendre à ces trois légumes la liste des produits éligibles aux mesures de soutien exceptionnelles décidées pour faire face à l'embargo russe, poursuit le communiqué.

Des mesures de soutien individualisées seront par ailleurs prises pour reporter, échelonner et prendre en charge des cotisations sociales, exonérer ces producteurs de la taxe sur le foncier non bâti et traiter les difficultés de trésorerie.

"Ces mesures seront mobilisées pour l'ensemble des producteurs nationaux de fruits et légumes impactés par des conditions de marché particulièrement difficiles, dans des conditions qui seront discutées vendredi 26 septembre avec les représentants de la filière", ajoute le ministère.

Quelques centaines de producteurs pourront bénéficier de ces mesures, a expliqué aux journalistes Jean-Francois Jacob, président de la Sica Saint-Pol-de-Léon, un groupement de producteurs, après la rencontre avec Stéphane Le Foll.

"Notre objectif, c'est qu'il ne doit pas y avoir un agriculteur dans les semaines ou les mois à venir qui reste au bord de la route. Ça, c'est gagné", a-t-il ajouté.

(Gus Trompiz et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 24 sept 2014 à 14:52

    les légumiers n'ont pas encore compris que les consommateurs veulent du congelé et non du faux frais qui a fait 3 jours de camion. Bonduelle doit bien remplir ses stocks pour pas cher en ce moment ! Au lieu de manifester, ils feraient mieux de construire une installation de surgélation en coopérative. Même les eleveurs laitiers ont appris à construire des tours de séchage pour déshydrater le lait et reporter sa commercialisation !

  • M940878 le mercredi 24 sept 2014 à 14:34

    ils prennent encore tout à l'envers , il faut diminuer les marges des grossistes de moitié pour que les producteurs aient un salaire décent