Le gouvernement affronte grèves et manifestations contre la loi travail

le
0
La ministre du travail, Myriam El Khomri et le premier ministre, Manuel Valls, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 30 mars.
La ministre du travail, Myriam El Khomri et le premier ministre, Manuel Valls, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 30 mars.

Organisée à l’appel de sept syndicats, la mobilisation de jeudi s’annonce large. Des préavis de grève ont été déposés dans les transports (RATP, SNCF, Air France) et la fonction publique.

Le gouvernement va devoir affronter encore une fois, jeudi 31 mars, l’épreuve de la rue avec la mobilisation de tous les partisans de l’abandon du projet de loi travail. Le mouvement s’annonce large : des préavis de grève ont été déposés à la RATP, SNCF, EDF, Air France, Total, dans le contrôle aérien et plus généralement dans la fonction publique, le commerce, la presse, les ports et docks, les casinos... D’importantes perturbations sont ainsi attendues dans les transports.

Plus de 200 défilés, manifestations et rassemblements sont prévus un peu partout en France, selon le décompte de la CGT. Sept syndicats sont à l’initiative de la mobilisation : les centrales syndicales contestataires (CGT, Force ouvrière, Solidaires, FSU) mais aussi plusieurs organisations d’étudiants et de lycéens (UNEF, UNL, FIDL).

« De toute évidence, ce texte ne permettra pas les créations nécessaires d’emplois, généralisera la précarité et aggravera les inégalités professionnelles notamment envers les femmes et les jeunes », estiment les sept syndicats, promettant une « grosse » journée.

A Paris, la manifestation partira à 13 h 30 de place d’Italie en direction de Nation, avec Philippe Martinez (CGT), Bernadette Groison (FSU), Jean-Claude Mailly (FO) et William Martinet (UNEF) en tête de cortège. Des députés écologistes ont prévu de participer à la journée d’action, dont l’ancienne ministre Cécile Duflot et Noël Mamère.

Un vingtaine de lycées parisiens envisagent de fermer

Plus d’une vingta...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant