Le gouvernement accusé de dissimulation sur le drame de Brétigny

le
38
LE GOUVERNEMENT INVITÉ À S'EXPLIQUER APRÈS LE DRAME DE BRÉTIGNY
LE GOUVERNEMENT INVITÉ À S'EXPLIQUER APRÈS LE DRAME DE BRÉTIGNY

PARIS (Reuters) - L'opposition et le Front national se sont saisis vendredi d'informations parcellaires sur des scènes présumées de vol et de caillassage après le déraillement il y a une semaine du train Paris-Limoges à Brétigny-sur-Orge (Essonne).

Plusieurs responsables politiques se fondent sur un rapport de la Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (DCCRS) chargée de la sécurisation des lieux publié jeudi par Le Point.

Selon ce document cité par l'hebdomadaire, les CRS ont dû repousser à leur arrivée "des individus, venus des quartiers voisins, qui gênaient la progression des véhicules de secours en leur jetant des projectiles".

"Certains de ces fauteurs de troubles avaient réussi à s'emparer d'effets personnels éparpillés sur le sol ou sur les victimes", peut-on également lire.

La plupart des ministres et responsables de la SNCF qui s'étaient rendus sur place avaient démenti tout caillassage sur les forces de secours et vol sur les victimes.

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, déclarait ne pas avoir eu connaissance "de victimes dépouillées", faisant cependant état "d'actes isolés" et "de pompiers qui par petits groupes ont été accueillis de façon un peu rude".

"Les jets de projectiles face aux CRS, face à nos collègues qui sont intervenus, face aux pompiers ont existé", a déclaré Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du syndicat de police Alliance.

"Des individus auraient, ont, volé des victimes. Si les faits sont prouvés par l'enquête, vite il faudra identifier ces personnages, vite il faudra les interpeller", a-t-il ajouté.

Le député UMP Eric Ciotti estime que "le gouvernement, manifestement, n'a pas dit toute la vérité dans cette affaire".

"Comme l'avaient dit dès les premières heures des policiers qui étaient sur place, il y a eu des événements d'une gravité insoutenable. Des vols ont été commis mais aussi manifestement des caillassages contre les forces de l'ordre et contre les secouristes et cette note fait état de vols sur les victimes", a-t-il ajouté.

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, a dénoncé sur i>Télé "un côté vautour, prédateur", estimant que "le gouvernement doit s'expliquer parce que manifestement il y a eu une hésitation sur le sujet."

"Si le gouvernement a essayé de camoufler ça, c'est un problème", a-t-elle dit.

Pour Marine Le Pen, "c'est une véritable opération de dissimulation à laquelle se sont livrés ces responsables politiques avec la complicité évidente de certains relais médiatiques serviles."

"Nous exigeons des explications immédiates des ministres concernés, et du premier ministre lui-même, sur les raisons de cette dissimulation", écrit la présidente du FN dans un communiqué.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le mercredi 31 juil 2013 à 12:53

    @frede331 - vous avez oublié Terra Nova dans vos coupables du déclin du pays...

  • frede331 le vendredi 19 juil 2013 à 14:50

    les elites ont volontairement choisi de faire de la France une poub.elle et de promouvoir a terme une republique isla.mique de France . Ena et Fra.nc Mac.on n'ont qu'une seule envie tout detruire et tout casser tout en preservant leurs interets au detriment du peuple qu'ils meprisent

  • M1343167 le vendredi 19 juil 2013 à 14:48

    Il faut lire la presse indépendante celle du web et des réseaux sociaux, tout est dit ou presque... ils nous prennent tous pour des cons ces socialos et les 80% de journalistes des médias classico!!

  • 300CH le vendredi 19 juil 2013 à 14:45

    info: jeudi 18 juillet 2013SNCF: à Brétigny, la thèse du sabotage se préciseUn précédent déraillement le 12 juillet.Le 15 juillet 2013 en Gare de Bondy (Seine-Saint-Denis), des agents de la SNCF inspectent et resserrent si besoin les éclisses des aiguillages des voies ferrées après l’accident ferroviaire de Bretigny-sur-Orge.Les malveillances qu'on nous dssimule

  • frede331 le vendredi 19 juil 2013 à 14:44

    On protège ses electeurs a savoirs les vikings du sud et on arrete les fac.hos a savoir les vikings du Nord !!!

  • 300CH le vendredi 19 juil 2013 à 14:44

    La SNCF a eu à connaître un autre acte de malveillance dans une gare de la Haute-Vienne, le jour du déraillement du train Paris-Limoges. Même mode opératoire: le démontage d'une "éclisse", la même pièce qu'à Brétigny-sur-Orge, où les investigations sur les circonstances du drame suivent leur cours. lien: http://pasidupes.blogspot.fr/2013/07/sncf-bretigny-la-these-du-sabotage-se.html

  • frede331 le vendredi 19 juil 2013 à 14:42

    Sur Europe 1, ca devait etre une jeune journaliste stagiaire , elle etait en direct et a tout revelé (les caillaissages, les vikings qui volaient les blessés, les morts, les secours) .J'imagine qu'elle a du se faire taper sur les doigts par ses chefs aux ordres, ils en ont plus trop reparlé après.

  • M2766070 le vendredi 19 juil 2013 à 14:34

    z en on parlé les 90 clowns de journaleu invité à bouffé o fray des kontribuabl avec groland ??? non y avait que les crédit d impot pour la presse ? ah oui là ça cause

  • M2766070 le vendredi 19 juil 2013 à 14:32

    même la dte n oserait pas caché de la sorte

  • M2766070 le vendredi 19 juil 2013 à 14:31

    tiens jvous propose com économy , de virer le ministr de l intér, le garde des sot, puisqu il ne se passe pas de graves agression en frence , à l élysée du mpoins ...