Le Google Cardboard investit les kiosques

le
0
Le Google Cardboard investit les kiosques
Le Google Cardboard investit les kiosques

À partir de ce jeudi 28 janvier, un Carboard est offert avec le magazine Paris Match, à travers des milliers de points de vente partenaires sur tout le territoire. Près de deux ans après son lancement, Google revendique 5 millions de ces petits casques de réalité virtuelle en carton en circulation dans le monde.Cette opération intervient dans le cadre de la promotion d'une nouvelle animation présentant les pentes du mont Blanc à découvrir via Street View. Les images panoramiques et les vidéos à 360 degrés mises en ligne par Google permettent d'évoluer au milieu de grimpeurs affûtés tels que Catherine Destivelle et Ueli Steck, du skieur Candide Thovex, du coureur Killian Jornet et des alpinistes Patrick Gabarrou et Laëtitia Roux. Ce projet permet également d'admirer des lieux célèbres autour du mont Blanc, comme Chamonix, Saint-Gervais ou Courmayeur.

Cette expérience est à retrouver sur le portail Google Treks, mais également via Google Maps, Street View, YouTube et l'application officielle de Paris Match, sous Android et iOS.

Présenté à l'origine lors de la conférence Google I/O 2014, le Cardboard est un casque de réalité virtuelle en carton dans lequel doit être inséré son smartphone doté de YouTube et d'applications compatibles.

Pour créer sa propre visionneuse, il faut disposer de carton, de verres, d'aimants, de velcro et d'un élastique. Un kit de montage est à télécharger en ligne pour tout assembler correctement. Sinon, il est toujours possible de profiter d'une offre telle que celle proposée avec Paris Match pour l'acquérir ou bien alors d'acheter l'un des modèles officiels, pour une poignée de dollars via google.com/get/cardboard.

En plus des 5 millions de Cardboard en circulation, Google revendique 25 millions de téléchargements d'applications compatibles depuis Google Play. Avec la toute nouvelle application Cardboard Camera, il est même possible de prendre des photos en 3D et de les partager avec ses amis pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant