Le golf aux JO, un retour qui se précise

le
0
Construit spécialement pour les JO, le golf course de Rio se situe juste à proximité du village olympique.
Construit spécialement pour les JO, le golf course de Rio se situe juste à proximité du village olympique.

Quel meilleur lieu que le siège du CNOSF (Comité national olympique du sport français), la maison du sport français, pour projeter de nouveau le golf sur le devant de la scène olympique ? Après 112 ans passés dans l'ombre, la discipline s'apprête à faire son grand retour dans le programme des JO en 2016. Un événement salué comme il se doit par l'ensemble des instances du golf tricolore, désormais toutes mobilisées vers cet objectif.

800 000 pratiquants en France

S'il peut se targuer de compter quelque 90 millions de pratiquants à travers le monde, dont 800 000 en France (mais seulement 410 000 licenciés), le golf aura dû se montrer patient pour de nouveau figurer au programme des Jeux. « Il a fallu de la constance dans la détermination, de l'ingéniosité pour faire comprendre qu'il fallait remédier à cet oubli », souligne Jean-Michel Brun, secrétaire général du CNOSF.

C'est le 9 octobre 2009 ? en même temps que pour le rugby ? que son retour avait été officialisé par le Comité international olympique (CIO). Le résultat d'une démarche entamée dans les années 1990 sous l'impulsion d'un Français, Claude-Roger Cartier. Président de la Fédération française de golf (FFG) entre 1981 et 1997, membre de diverses instances mondiales telles que le R&A, Cartier avait fait de ce projet l'un de ses chevaux de bataille, jusqu'à sa disparition en 2014.

Respect de l'universalité

Une fois ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant