Le Ghana veut réhabiliter sa filière cacao

le
0

(Commodesk) Le pays poursuit son Programme National de Réhabilitation du Cacao (National Cocoa Rehabilitation Program).

Face aux maladies et au vieillissement des cacaoyers, l'autorité de régulation du marché du cacao du Ghana (Cocoa Board, ou Cocobod), gérée par l'Etat, a mis en place un programme qui consiste à distribuer 20 millions de plants de cacaoyers hybrides aux fermiers. « La distribution a déjà commencé depuis le 27 avril et devrait être établie à 85% à la fin du mois de juillet » explique Moussa Ahmadou Lenboni, le représentant du Ghana à l'Organisation Internationale du Cacao (ICCO) interrogé par Commodesk.

Les coopératives locales, en partenariat avec les techniciens de la Cocobod, ont définit les fermes prioritaires où les cacaoyers étaient victimes de maladies ou âgés de plus de trente ans (23% des cacaoyers du pays) grâce à une enquête de terrain.

Le programme de réhabilitation consiste également à éliminer le Swollen Shoot Virus Disease (CSSVD) une maladie qui ne peut être combattue que par l'abattage des arbres. La Cocobod va mettre en place des formations pour apprendre aux agriculteurs à protéger leur plants de cette maladie. 

Le Ghana est le deuxième producteur de cacao au monde, l'année dernière il a connu une récolte exceptionnelle d'un million de tonnes. Pour 2011-2012, la production sera moindre, la première récolte, la plus importante, a démarré en octobre est s'est achevée le 7 juin, elle est de 800.000 tonnes d'après Moussa Ahmadou Lenboni. En revanche, les prévisions de la petite récolte, qui permettra d'établir la production totale, ne sont pas encore disponibles. Reuters fait état de 42.000 tonnes attendues contre 107.000 tonnes produites l'année dernière. L'ICCO ne peut confirmer ou infirmer ces chiffres tant que les prévisions officielles n'ont pas été annoncées.

La baisse attendue de la production de cacao au Ghana est commune aux pays producteurs de l'Afrique de l'Ouest qui ont subit des sécheresses et des pluies inhabituelles. Les prévisions de l'ICCO pour la Côte d'Ivoire par exemple s'élèvent à 1,3 millions de tonnes contre 1,75 millions de tonnes l'année dernière.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant