Le Ghana enquête sur des pertes dans ses entrepôts de cacao

le
0

(Commodesk) L'autorité régulatrice du marché du cacao au Ghana, Cocobod, cherche à savoir où sont passées 70.000 tonnes de fèves disparues de ses entrepôts, mais figurant sur ses registres.

Au cours actuel du marché, 2327 dollars la tonne livrable en mai, le manque à gagner équivaudrait à 163 millions de dollars.

Alors que le Ghana tente de devenir le n°1 mondial du cacao, les coopératives locales ont pu être tentées de gonfler les chiffres de production des planteurs dont elles recueillent les récoltes, en déclarant des objectifs plutôt que des montants réels.

Le Cocobod est sensible à la fiabilité de ses chiffres, parce qu'il emprunte depuis 20 ans auprès des banques internationales (Standard Chartered, Société Générale, Tokyo Mitsubishi...) quelque 2 milliards de dollars annuels qu'il reverse pour l'essentiel aux producteurs.

Le 5 avril, le Ghana avait officiellement 720.000 tonnes de cacao en stock (contre un million de tonnes pour les deux récoltes 2011).

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant