Le geste promis par Hollande vise les bas salaires

le
0
Le geste promis par Hollande vise les bas salaires
Le geste promis par Hollande vise les bas salaires

Une « baisse rapide des cotisations payées par les salariés »... C'est la promesse faite par François Hollande alors que la majorité réclame un geste fort pour les ménages modestes. Le chef de l'Etat n'est pas entré dans le détail lors de son intervention télévisée. Mais le principe est arrêté. Selon nos informations, cet allègement de charges porterait sur les bas salaires allant jusqu'à 1,3 smic et concernerait la partie des cotisations sociales (qui représentent 20 % du salaire brut) ponctionnées sur les feuilles de paie des salariés non cadres. A combien se chiffrerait cet allègement ? Les hypothèses sur la table oscillent entre 4,2 points et 4,4 points de baisse. Concrètement, près de 3 millions de salariés bénéficieraient d'une hausse de leur salaire net pouvant aller jusqu'à 100 ? par mois, selon les différents curseurs retenus par l'exécutif. Une piste légèrement différente de celle avancée par le groupe de travail sur la fiscalité des ménages, qui doit remettre un premier rapport aujourd'hui à Matignon. Ce dernier a travaillé sur plusieurs hypothèses d'allègement, variant de 3,5 à 7 points. Pour un gain en pouvoir d'achat compris entre 50 et 100 ?, selon les scénarios avancés dans ce document remis à Manuel Valls aujourd'hui.

« Si on baisse les cotisations des employeurs, il n'est pas idiot d'avoir une mesure d'allègement de charges pour les salariés. C'est la première fois depuis des années qu'on aurait une approche globale », explique un conseiller de l'Elysée. L'idée traîne depuis plusieurs années dans les tiroirs de Bercy. En 2007, dans le cadre de la préparation de la loi Tepa, les services de Christine Lagarde avaient déjà planché sur la question de l'allègement du coût du travail des entreprises. Laurence Parisot, alors présidente du Medef, avait mis le scénario dit de la « double hélice » sur la table : une exonération des cotisations familiales versées par les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant