Le geste de Steinbrück pour renverser la donne

le
0
Le rival d'Angela Merkel est sous le feu des critiques pour avoir fait un doigt d'honneur, à une semaine des élections.

À une semaine du vote, Peer Steinbrück ne fait pas dans la nuance. Dans une interview «sans parole» au magazine du Süddeutsche Zeitung, le candidat du SPD répond d'un geste à ceux qui l'ont surnommé «le problème» ou «Peer-lusconi». Faut-il s'en soucier? a interrogé le magazine. Résultat: un doigt d'honneur et un air de défi en une.

Curiosité, indignation, scepticisme... Ce geste, «peut-être un peu trop spontané» pour ses conseillers, a fait beaucoup réagir. Les libéraux du FDP ont critiqué une pose «interdite à un candidat à la chancellerie» et qui insulte les électeurs. Au SPD, on craint une ultime gaffe. Sur Internet, l'image a été aussitôt détournée. «Le franc-parler n'a pas toujours besoin de mots», a commenté le candidat sur Twitter. Steinbrück assume et espère que les électeurs auront de «l'humour». Il en a surtout assez qu'on...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant