Le génocide rwandais devant un jury d'assises français

le
0

Pascal Simbikangwa, un ancien capitaine rwandais, est jugé à Paris pour complicité de génocide.

Les fantômes du génocide rwandais vont planer durant au moins six semaines sur le palais de justice de Paris. Un jury populaire de cour d'assises plonge à partir de mardi dans les ténèbres du massacre de quelque 800.000 hommes, femmes et enfants, commis d'avril à juillet 1994 au Rwanda, un petit pays de la région des Grands Lacs. Les victimes de cette «solution finale» à l'africaine, des Tutsis pour la plupart, furent tués par balles ou à la machette dans des maisons, des églises, au bord des routes ou, pour ceux qui fuyaient, au fond des marais ou sur les collines. La dernière tragédie hors norme du XXe siècle.

Les jurés vont juger Pascal Simbikangwa, un Rwandais de 54 ans, pour complicité de génocide et complicité de crimes contre l'humanité. Ancien capitaine de l'armée, ce paraplégique est poursuivi pour avoir fourni des armes aux miliciens qui avaient dre...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant