Le Genoa termine la saison de l'Inter

le
0

Dans un match fou du début à la fin, le Genoa a pris le meilleur sur l'Inter dans les dernières minutes de la rencontre sur une tête de Kucka (3-2). Les buts d'Icardi et Palacio n'ont pas suffi pour une Inter dont la défense est toujours aussi inquiétante.

Genoa 3-2 Inter Milan

Buts : Pavoletti (24'), Lestienne (41') et Kucka (88') pour le Genoa ; Icardi (19') et Palacio (30') pour l'Inter

Oui. Non. Oui. Non. On joue la 75ème minute, et l'Inter a déjà pris l'avantage deux fois et s'est déjà faite rejoindre deux fois au score lorsqu'Hernanes arme sa frappe du gauche : poteau. Brozovic a bien suivi et présente à son tour le sien : poteau. Les occasions se succèdent des deux côtés alors que le score affiche encore deux partout. Dix minutes plus tard, c'est bien les filets que la tête de Kucka trouve dans le délire de Marassi. 3-2, et le Genoa chope la 5e place à la Fiorentina. Au cours d'un match très plaisant lors duquel les exploits et les erreurs individuelles se seront succédés sans interruption de la première à la dernière seconde, les hommes de Gasperini se sont montrés les plus forts. Et tant pis si l'UEFA refuse encore de lui fournir une licence pour disputer les compétitions européennes, car le terrain a parlé.

Ping-pong au Marassi


Qui sait si la fumée venue de la Curva Nord de Merassi en début de rencontre aura participé au dérèglement des défenses de Gasperini et Mancini. Toujours-est il que les deux formations débutent le match avec deux minutes de retard et une visibilité limitée. Dans le brouillard, c'est l'Inter qui se montre d'abord : Kovacic dépose un ballon tout doux sur la tête de Brozovic, mais le croate ne cadre pas. Une minute après, celle du Belge Lestienne a tout de l'ouverture du score jusqu'à que le poing d'Handanovic ressorte le ballon miraculeusement. Mais alors que le premier quart d'heure est plutôt rossoblu, c'est finalement Mauro Icardi qui fait la différence. Sur un centre bien courbé du pied gauche d'Hernanes, l'Argentin contrôle de manière aérienne puis devance la sortie de Perin pour finir dans les cages vides. Vingtième but pour le natif de Rosario, qui rejoint Tévez au sommet du classement des buteurs. La réponse des Génois arrive à peine cinq minutes plus tard.

À la suite d'une bonne phase de possession provenant du côté gauche, Bertolacci trouve Pavoletti à l'entrée de la surface. L'avant-centre se retourne et loge sa reprise dans le petit filet d'Handanovic, qui ne peut rien faire. Le match s'emballe et l'Inter souffre à chaque perte de balle. C'est pourtant elle qui reprend l'avantage à la demi-heure de jeu : une déviation d'Icardi met Palacio…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant