Le généreux cadeau de départ du patron d'Admiral à ses salariés

le
1
Le généreux cadeau de départ du patron d'Admiral à ses salariés
Le généreux cadeau de départ du patron d'Admiral à ses salariés

« Fantastique nouvelle ! » c'est le titre du mail qui a appris aux employés de l'Olivier Assurance auto, à Marcq-en-Baroeul (Nord), que le mois prochain ils toucheraient 1 200 € supplémentaires (600 € pour les recrutés depuis moins de six mois). C'est le cadeau de départ d'Henry Engelhardt, le PDG et créateur, voici vingt-cinq ans, de la maison mère Admiral, énorme groupe d'assurances international qui en France englobe l'Olivier et le Lynx.

«Franchement, j'ai d'abord cru que c'était du bluff»

Un peu comme lors des grands événements, tous les salariés se souviennent où ils étaient quand ils ont appris la bonne nouvelle : « J'étais à la cantine, tout le monde ne parlait que de la donation, commence Ahlam Dokari, téléconseillère de 24 ans. Franchement, j'ai d'abord cru que c'était du bluff ! Surtout que j'avais été embauchée tout juste deux mois avant. » Même incrédulité chez Jérémy Maillard, 31 ans, lui aussi téléconseiller : « J'étais à mon poste au téléphone quand j'ai vu tomber l'e-mail. Je me suis dressé sur mon siège en pleine conversation avec un client. » Il raconte un drôle de ballet où tout l'open space, casques et micros vissés sur la tête, s'est tourné comme un seul homme vers le chef de service pour poser la même question silencieuse, qui en fronçant les sourcils, qui en agitant les bras...

« Beaucoup, beaucoup de collaborateurs ont frappé à ma porte pour me demander s'il s'agissait d'une blague, confirme Pascal Gonzalves, PDG de l'Olivier Assurance. Parce qu'on est français, qu'on n'a pas l'habitude des bonnes nouvelles sans doute. » Le big boss, pour lui, est « la classe de mec ! » et pas impressionnant pour un sou.

Tous les employés l'appellent Henry, « parce qu'on n'arrive pas à prononcer son nom de famille (NDLR : Engelhardt), pouffe Laurence Barrande, chargée des sinistres à l'Olivier. Et aussi parce que quand il nous rend visite avec sa tête ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • md24750 il y a 8 mois

    Bravo Henry. Voilà un vrai patron et humain par dessus tout.