Le général Pierre de Villiers nouveau patron des armées

le
0
Le général Pierre de Villiers nouveau patron des armées
Le général Pierre de Villiers nouveau patron des armées

C'est le poste le plus haut gradé de l'armée française. Le général Pierre de Villiers, 57 ans, a été nommé ce mercredi en Conseil des ministres chef d'état-major des armées, a annoncé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Frère de Philippe de Villiers, le fondateur du Mouvement pour la France, le général Pierre de Villiers, qui a notamment servi au Kosovo et en Afghanistan, était depuis mars 2010 major général des armées et à ce titre l'un des responsables de la mise en ?uvre des grandes réformes de la défense. Il remplace l'amiral Edouard Guillaud, atteint par la limite d'âge après quatre ans passés à ce poste.

Commandeur de la Légion d'Honneur, officier de l'Ordre National du Mérite, et titulaire de la croix de la Valeur Militaire avec une citation, Pierre de Villiers, né en Vendée en 1956, est entré à Saint-Cyr en 1975 avant de choisir de servir dans l'arme blindée cavalerie. Alternant pendant près de 25 ans les responsabilités en régiment, il a notamment commandé en juin 1999 le bataillon d'infanterie mécanisée de la Brigade Leclerc, entrée en premier au Kosovo. Selon sa biographie officielle, disponible sur le site du ministère de la Défense, le général de Villiers a également servi une douzaine d'années à l'état-major de l'armée de terre, à l'inspection de l'armée de terre puis à la direction des affaires financières du ministère de la Défense.

Un «terrien» capé et rompu aux grandes responsabilités

Adjoint au chef de cabinet militaire du Premier ministre le 1er juillet 2004, il a été promu général de brigade en 2005, puis commandant de la 2e brigade blindée et commandant d'armes de la Place d'Orléans en 2006. De décembre 2006 à avril 2007, il a commandé le Regional Command Capital (RCC) en Afghanistan se trouvant à la tête de 2500 militaires de 15 nationalités différentes.

Chef du cabinet militaire du Premier ministre François Fillon à compter du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant