Le général al-Sissi plus que jamais garant de la stabilité en Égypte

le
0
PORTRAIT - Fervent admirateur de Nasser, formé en Occident, il a été nommé par le président Morsi en août 2012, mais s'est clairement rangé du côté des contestataires.

Son épouse porterait le voile intégral des musulmanes pieuses. Lui-même a été nommé par le président islamiste Mohammed Morsi. Et pourtant, le général Abdel Fattah al-Sissi, à la tête d'une armée qui détient une fois de plus entre ses mains le sort de l'Égypte, est avant tout un homme du sérail. Un ancien patron des tout-puissants services de renseignements militaires, nationaliste et conservateur à la fois, surtout soucieux de préserver la stabilité de son pays et son alliance stratégique avec les États-Unis, principal bailleur de fonds de la troupe. «S'il avait été un tantinet islamiste comme l'ont affirmé certains au prétexte qu'il a été nommé par Morsi en août 2012, croyez-moi qu'il n'aurait pas pu accéder à son poste de patron du Conseil suprême des forces armées et de ministre de la Défe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant