Le gendre d'Hélène Pastor revient sur ses aveux

le
0
LE GENDRE D'HÉLÈNE PASTOR REVIENT SUR SES AVEUX
LE GENDRE D'HÉLÈNE PASTOR REVIENT SUR SES AVEUX

MARSEILLE (Reuters) - Wojciech Janowski, le gendre d'Hélène Pastor, est revenu mercredi sur ses aveux dans lesquels il reconnaissait être le commanditaire de l'assassinat de l'une des plus grandes fortunes de Monaco, a déclaré son avocat.

L'homme d'affaires et six autres personnes ont été mis en examen le 27 juin pour le meurtre d'Hélène Pastor, victime d'un guet-apens à Nice et décédée des suites de ses blessures dans la nuit du 20 au 21 mai dernier.

Le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, avait déclaré que Wojciech Janowski était considéré comme le "commanditaire" du meurtre.

Mais devant le juge des libertés et de la détention, Wojciech Janowski "n'a plus reconnu sa responsabilité", a dit à Reuters son avocat, Me Erick Campana.

"Durant sa garde à vue, il avait reconnu les faits et être le commanditaire de cette double exécution. Mais lorsqu'il a relu ses dépositions avec moi, il n'a pas reconnu ce qu'il voulait dire", a expliqué le défenseur.

"Devant le juge des libertés et de la détention, il a indiqué qu'il était Polonais et qu'il parlait français sans comprendre parfaitement tous les termes, notamment celui de commanditaire", a-t-il ajouté.

La garde à vue de Wojciech Janowski, 64 ans, consul honoraire de Pologne à Monaco, s'était déroulée sans interprète, Wojciech Janowski ayant décliné la proposition des policiers d'en mettre un à sa disposition.

Wojciech Janowski a été mis en examen pour "association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre en bande organisée", avec six autres personnes dont le masseur de la victime, soupçonné d'avoir été l'intermédiaire avec les deux tueurs présumés.

Le juge des libertés et de la détention a émis mercredi a l'encontre de Wojciech Janowski un mandat de dépôt d'un an.

(François Revilla, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant