Le gendarme nucléaire victime de pirates informatiques

le
0
Des hackers ont mis en ligne les noms d'une centaine de scientifiques internationaux volés sur un serveur de l'Agence internationale pour l'énergie atomique. Ils leur reprochent de travailler avec Israël.

L'Agence internationale pour l'énergie atomique a été victime pour la première fois de pirates informatiques. Dimanche, un site internet a publié des données secrètes sur le programme nucléaire israélien volées sur un serveur de l'agence basée à Vienne.

Les hackers, qui agissent sous le nom de Parastoo - un prénom féminin populaire qui signifie hirondelle en farsi - ont mis en ligne une liste de noms et d'adresses mail de plus d'une centaine d'experts travaillant pour l'Agence. Les pirates laissent entendre que ces scientifiques auraient tous des liens avec Israël et le site de Dimona. Ce centre de recherches est généralement considéré comme le c½ur du programme militaire nucléaire israélien, une information que Tel Aviv ne confirme ni ne nie.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant