Le gendarme des jeux en ligne réduit l'offre de paris sportifs

le
0
Les opérateurs agréés par le régulateur ne peuvent plus proposer de paris sur les matchs de rugby du Top 14 et de Pro D2 à «enjeu sportif insuffisant». La mesure pourrait être étendue au football, au hand, au basket et au volley.

C'est l'une des conséquences du scandale qui a secoué le club de Montpellier Handball: l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) a annoncé une ébauche de la nouvelle réglementation sur l'offre de paris sportifs. Souhaitée par la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, elle touche pour l'instant le rugby.

Depuis jeudi, les opérateurs agréés par l'Arjel ne peuvent plus proposer de paris sur les rencontres du Top 14 et de Pro D2 à «enjeu sportif insuffisant», à savoir celles où l'un des deux clubs est définitivement relégué en division inférieure. Les clubs qui ne risquent plus la relégation ou qui ne peuvent se qualifier pour la phase finale ou la Coupe d'Europe sont aussi concernés.

Les opérateurs dénoncent une m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant