Le géant internet Amazon retire le foie gras de son site britannique

le
0
Le géant internet Amazon retire le foie gras de son site britannique
Le géant internet Amazon retire le foie gras de son site britannique

Après son interdiction en Californie aux Etats-Unis, son retrait des menus de la Chambre des lords lors des fêtes de fin de 2012, le foie gras est maintenant dans le collimateur du géant internet Amazon. Selon le «Daily Mail», plus de cent produits contenant du foie gras ont été retirés de son catalogue, en particulier ceux commercialisés par le Français Labeyrie et Rougié.

Amazon UK aurait été sensible aux pétitions s'appuyant sur les images du gavage des oies pour fonder sa décision, étendue aux produits dérivés de plusieurs espèces animales. «Des morceaux ou produits à base de baleine, dauphin, requin, éléphant (incluant l'ivoire d'éléphant) ou de toute autre plante ou animal menacé et soumis à règlement sont interdits, tout comme les produits contenant du foie gras», indique Amazon.co.uk sur son site de vente en ligne, qui ne précise pas ses motivations, ni la date de l'entrée en application. «Tous les vendeurs sur Amazon.co.uk doivent adhérer à nos lignes directrices relatives aux produits mis en vente sur notre site», a ajouté une porte-parole d'Amazon au Royaume-Uni.

Outre-Manche, les associations de défense des animaux comme L214 ou Peta (People for ethical treatement of animalis) ont immédiatement salué cette initiative en estimant que les pratiques de gavage sur les oies et les canards étaient cruelles. «Nous avons présenté à Amazon des preuves des souffrances abjectes causées par cette production et une pétition signée par 10 000 clients d'Amazon», asouligné l'association Viva! qui fait partie des auteurs d'une plainte déposée à Bruxelles pour interdire cette pratique du gavage qui pourtant était déjà connue dans l'Egypte ancienne, il y a plus de 4 500 ans.

Guillaume Garot «regrette» mais reste confiant

Alors que la France reste exportatrice de foie gras, Guillaume Garot, ministre français délégué à l'Agroalimentaire a «regretté», la décision d'Amazon mais s'est dit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant