Le Gazélec sort de la zone rouge, les Verts s'accrochent

le
0
Le Gazélec sort de la zone rouge, les Verts s'accrochent
Le Gazélec sort de la zone rouge, les Verts s'accrochent

Porté par le souffle de Mezzavia, le Gazélec Ajaccio s'est arraché pour s'imposer dans le derby corse et s'extirper de la zone rouge. Quasiment maintenus, Montpellier et Guingamp ont fait le nécessaire tandis que les Verts peuvent rêver de finir sur le podium après leur victoire contre Lorient.

Saint-Étienne 2-0 Lorient

Buts : Roux (76e, 90+2e) pour Saint-Étienne

Si le classement laisse toujours supposer que Saint-Étienne peut s'élever à des hauteurs insoupçonnées, Christophe Galtier, lui, refuse de se mettre à rêver : "Si mon ambition était supérieure à la Ligue Europa, il faudrait m'enfermer". Pourtant, sa formation vient de signer une cinquième victoire de rang après s'être imposé contre Lorient. Face à une équipe marquée par son élimination en demi-finale de Coupe de France et amputée de plusieurs joueurs (Gassama, Le Goff, Rose, Waris), les Verts ne prennent pas le jeu à leur compte mais Monnet-Pacquet est tout proche d'ouvrir la marque devant Lecomte au quart d'heure de jeu. Un premier acte timide qui force Galtier à lancer plus tôt que prévu Hamouma, de retour de blessure. Sous l'impulsion de l'ex-Caennais, la formation du Forez retrouve de l'allant, comme en témoigne la tête de Sall qui frôle le montant de Lecomte avant l'heure de jeu. Alors que les Merlus refont peu à peu surface, c'est Roux qui met un terme au suspense en reprenant d'abord victorieusement un centre de Hamouma avant d'inscrire un doublé dans le temps additionnel. Les Verts s'efforcent peut-être de garder les pieds sur terre, mais ils restent à hauteur de Nice et ne pointent qu'à deux longueurs du rival lyonnais. Oui, le droit de rêver n'est finalement pas interdit.

Guingamp 1-1 Caen

Buts : Sorbon (82e) pour Guingamp / Rodelin (31e) pour Caen

Il fallait le voir tonner, une fois de plus, en conférence de presse d'avant-match : "Depuis deux mois, on sort des matches et on ne comprend rien". Après plusieurs semaines à rester prostré et une série de trois défaites consécutives, Patrice Garande a enfin été entendu. Du moins, partiellement. Sans être étincelants, les Normands ont stoppé l'hémorragie et obtenu le point du match nul en terre guingampaise. Après une première demi-heure à subir sans céder face aux hommes de Jocelyn Gourvennec, les partenaires de Vercoutre se réveillent grâce à une lourde frappe du gauche de Rodelin. Moins…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant