Le gaz n'augmentera pas plus que l'inflation, promet Ayrault

le
2
Le gaz n'augmentera pas plus que l'inflation, promet Ayrault
Le gaz n'augmentera pas plus que l'inflation, promet Ayrault

PARIS (Reuters) - Le prix du gaz en France n'augmentera pas plus que l'inflation, a déclaré mercredi le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui a annoncé en outre la mise en place de forfaits sur les prix du gaz et de l'électricité.

"On n'augmentera pas le prix du gaz de 5%. Il n'est pas question d'augmenter le prix du gaz plus que l'inflation", a déclaré le chef du gouvernement sur TF1, dont il était l'invité du journal de 20 heures.

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, avait laissé entendre lundi que le gouvernement refuserait d'accéder aux demandes de GDF Suez en matière de revalorisation des tarifs.

L'opérateur historique, détenu à 36% par l'Etat, a envoyé le 20 juin à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) une demande de hausse des tarifs d'environ 5% au titre du mois de juillet, une demande établie sur la base d'une nouvelle formule tarifaire mise en place début 2012.

D'après le site internet du Journal du Dimanche, l'entreprise aurait toutefois revu à la baisse sa demande, réclamant désormais une augmentation de 4,1% des tarifs. Cette demande aurait été envoyée au régulateur vendredi dernier.

Le rapporteur public du Conseil d'Etat a préconisé en juin d'annuler l'arrêté du 29 septembre 2011 qui gèle les tarifs réglementés de vente de gaz naturel fourni à partir des réseaux publics de distribution de GDF Suez.

Déterminé à préserver "le pouvoir d'achat des classes moyennes et populaires", Jean-Marc Ayrault a annoncé la mise en place d'un forfait sur le gaz et l'électricité.

"Le gouvernement prépare de nouvelles mesures pour que, pour le gaz comme pour l'électricité, les Français paient un forfait abordable", a-t-il dit. "Au moins l'accès à ces biens communs ne pénalisera pas encore une fois les classes moyennes et populaires".

Elizabeth Pineau, avec Chine Labbé

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le jeudi 5 juil 2012 à 10:15

    Plus de vraie concurrence et plus d'investissements productifs et rentables dans le secteur de l'énérgie vaudraient mieux que cette démagogie minable qui n'aura qu'un effet. Celui d'affaiblir nos entreprise, et donc l'emploi.

  • NYORKER le mercredi 4 juil 2012 à 22:47

    Je suis rassuré ! continuez à nous endormir