Le gaz de schiste fait pschittt aux États-Unis

le
0
Les géologues américains ont revu à la baisse leur estimation sur les réserves de gaz naturel dans la région du Marcellus Shale.

La formation rocheuse géante Marcellus Shale, un jackpot pour les États-Unis! Enfin, jusqu'à jeudi... Cette montagne - qui s'étend de New York à la Virginie - est l'objet de toutes les attentions depuis que l'Administration de l'information d'énergie des États-Unis (EIA) a publié un rapport indiquant qu'il était possible de libérer grâce à cette roche 11 trillions américains (11 mille milliards) de mètres cubes de gaz naturel.

Mais, le New York Times a brisé le rêve. Dans son édition de jeudi, le quodidien révèle qu'une petite erreur de quelques trillions de pieds cubes s'est glissée dans les calculs. Les géologues fédéraux viennent en effet de revoir à la baisse leurs prévisions pour la quantité de gaz de schiste techniquement récupérable à Marcellus Shale: ils l'estiment désormais à «seulement» 2,4 trillions de mètres cubes, soit cinq fois moins qu'avant. En trois ans, les gaz de schiste ont bouleversé le paysage énergétique américain. Deven

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant