Le Gaz' chute encore

le
0
Le Gaz' chute encore
Le Gaz' chute encore

Combatifs, généreux, solidaires, les Ajacciens auront tout donné ce dimanche face à Monaco sans jamais parvenir à trouver la faille. Face à de fébriles Monégasques, ils n'auront trébuché qu'à cause d'un penalty. Suffisant pour enchaîner une quatrième défaite consécutive. La saison s'annonce longue, du côté d'Ajaccio.

Gazelec Ajaccio 0-1 AS Monaco

But : Fabinho (17e) pour l'ASM

La rencontre touche presque à son terme, le stade Ange-Casanova est en apnée, les yeux rivés sur ses joueurs qui livrent leurs dernières forces dans la bataille. Les assauts répétés des Gaziers sont en train de mettre à mal une forteresse monégasque qui semble sur le point de s'effondrer. Les tirs arrivent de partout, les corners et les centres s'enchaînent à une vitesse folle, mais comme par miracle, l'ASM, qui mène 1-0, tient le coup, sauvée par les arrêts d'un Subasic qui parvient à soutenir à bout de gants une baraque brinquebalante. Le nombre de frappes corses est impressionnant, mais rien à faire, ce premier but en Ligue 1 se refuse à eux. La défaite, en revanche, leur tend à nouveau les bras. Pour la quatrième fois de suite.

Belle entame ajaccienne


Toujours muets dans une Ligue 1 où ils n'ont jusqu'à maintenant réussi à obtenir qu'un seul petit point, les Ajacciens ont bien l'intention de mettre fin à leur disette offensive ce dimanche après-midi, face à l'AS Monaco. Vaillants, les Corses entrent parfaitement dans la partie, pressant haut des Monégasques surpris par le bon début de match ajaccien. Amos Youga est même tout proche de devenir le premier buteur de l'histoire du Gaz' en Ligue 1 mais sa frappe lourde de 25 mètres vient flirter avec le montant de Subasic.

Après une très bonne entame de match, les locaux sont stoppés net dans leur élan lorsque Ducourtioux contre de la main un centre de Cavaleiro, dans sa propre surface : penalty. Fabinho ne se fait pas prier et permet aux siens de virer en tête. Sonnés par le but monégasque, fatigués par leur gros premier quart d'heure, les Corses lèvent un peu le pied dans cette fin de première période, permettant à Monaco de gérer tranquillement sa légère avance. À l'inverse, plus frais, les visiteurs montent en régime et Clément Maury doit y aller de son envolée pour empêcher Cavaleiro de doubler la mise.
[H2…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant