Le gardien du parking où a été arrêté Abdelhakim Dekhar raconte

le
0
D'après les témoignages des voisins du parking de Bois-Colombes, où a été interpellé le tireur présumé de Libération, l'intervention policière calme.

Hormis les policiers venus interpeller Abdelhakim Dekhar, tireur présumé du journal Libération et de La Défense, il est un des seuls témoins de l'arrestation. Franck, l'agent d'exploitation du parking des Aubépines, à Bois-Colombes, où s'est achevée la chasse à l'homme, était à son poste, dans son bureau sous terre du 37, rue du général-Leclerc. «Vers 19 heures, des hommes se sont présentés comme venant du quai des Orfèvres. Ils se sont immédiatement dirigés vers la place 60, j'ai eu l'impression qu'ils étaient bien au courant de tout». Sur cette place, au premier niveau en sous-sol de ce parking, qui en compte trois, tout proche de la gare de Bois-Colombes, une «Clio gris foncé, de l'avant-dernière génération, comme il y en a partout». Très rapidement, «vers 19 h 15», l'un de ces enquêteurs revient voir Franck, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant