Le G8 exhorte l'Europe à mettre en place l'union bancaire

le
0
LE G8 EXHORTE L'EUROPE À METTRE EN PLACE L'UNION BANCAIRE
LE G8 EXHORTE L'EUROPE À METTRE EN PLACE L'UNION BANCAIRE

par Andrew Osborn et William Schomberg

ENNISKILLEN, Irlande du Nord (Reuters) - Les dirigeants des pays du Groupe des Huit (G8) ont pressé lundi la zone euro d'aller de l'avant dans la mise en place de l'union bancaire tandis que le Japon est appelé à prendre des mesures de consolidation budgétaire dans la foulée de son ambitieuse relance alimentée par une politique monétaire ultra-accommodante.

Les pays du G8, parmi lesquels figurent l'Allemagne, la France et l'Italie - tous trois membres de la zone euro - ont estimé qu'un renforcement des règles de fonctionnement de cette dernière, dont l'entrée en vigueur d'une union bancaire, étaient "fortement nécessaire".

Les ministres des Finances de la zone euro doivent discuter jeudi de ce projet d'union bancaire, en vue d'un sommet européen prévu la semaine prochaine.

La banque centrale européenne (BCE) est lancée dans une course contre la montre pour mettre en place le mécanisme unique de supervision, premier pilier d'une union bancaire déjà entravée par les difficiles négociations sur la garantie commune des dépôts et le mécanisme unique de résolution des crises.

Dans un communiqué, les dirigeants du G8 ont estimé que la crise de la dette de la zone euro avait perdu en intensité, tout en notant que la région restait en récession, signe à leurs yeux que des réformes sont nécessaires.

De manière générale, ils sont d'avis lundi que les perspectives économiques mondiales restaient moroses même si les risques baissiers pesant sur la croissance sont un peu moins importants en raison des mesures prises aux Etats-Unis, dans la zone euro et au Japon.

"Les risques baissiers dans la zone euro ont reflué au cours de l'année écoulée, mais la région reste en récession. La reprise américaine se poursuit et le déficit budgétaire diminue rapidement dans un contexte de point d'équilibre à trouver entre une viabilité budgétaire à moyen terme et des investissements ciblés en faveur de la croissance", lit-on dans le communiqué.

LE JAPON SOUS SURVEILLANCE

Outre la zone euro, le Japon, également membre du G8, a été cité, le Groupe des Huit invitant le pays à définir un plan budgétaire à moyen terme crédible.

"La croissance du Japon sera favorisée par les mesures de relance budgétaires à court terme, un politique monétaire radicale et les récentes annonces visant à doper l'investissement privé", note le G8.

"Ceci étant dit, le Japon devra (...) définir un plan budgétaire à moyen terme."

Après des discussions bilatérales en marge du sommet, la chancelière allemande Angela Merkel a dit que le Premier ministre Shinzo Abe avait assuré que le Japon prendrait des mesures de consolidation budgétaire à moyen terme.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) japonais s'est établie à 1,0% sur la période janvier à mars par rapport au trimestre précédent, ce qui semble indiquer que les mesures de soutien mises en oeuvre par le gouvernement de Shinzo Abe commencent à porter leurs fruits.

Les pays de G8 ajoutent qu'il est nécessaire d'aménager une forme de flexibilité à court terme pour les politiques budgétaires en fonction des différentes conditions économiques.

"Le rythme de la consolidation budgétaire devrait être différencié en fonction des différentes circonstances économiques nationales", selon le communiqué.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux