Le G8 de Deauville, catalyseur du tourisme

le
0
A l'approche du sommet, les hôteliers affichent complet, tandis que la municipalité voit dans l'événement une vitrine de choix pour attirer plus de visiteurs étrangers.

A 24 heures du G8, les hôteliers de Deauville se frottent les mains. Comme tous les autres établissements de la cité balnéaire, et la plupart de ceux situés au Havre et à Caen, Le Trophée affiche complet du 25 au 27 mai. Du haut de ses trois étoiles, sa patronne, Delphine Montier, perçoit ce sommet «de manière positive». Et ce, même si «le dispositif sécuritaire fait un peu peur, avec ces policiers ou ces militaires à cheval et en motocross» qui patrouillent à travers la ville. A l'instar de ses confrères, elle espère que le G8 permettra de drainer une clientèle «plus internationale», qui viendrait s'ajouter aux «habitués parisiens» constituant l'essentiel des visiteurs printaniers et estivaux. «C'est bien pour renforcer l'image de la ville», ajoute-t-elle.

Un souhait qui sonne comme un mot d'ordre à la mairie, qui ne compte pas laisser filer l'occasion de s'afficher sous son meilleur jour auprès des 4000 journalistes de presse écrite, de radio et de tél

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant