Le G7 mise sur les banques centrales pour sa relance

le
0
Hôte de la réunion du G7, le ministre britannique des Finances pousse à plus d'activisme monétaire en Europe.

Ravissant château XVIIe dans la campagne du Buckinghamshire, Hartwell House a hébergé la cour de Louis XVIII en exil. C'est là que les ministres des Finances du G7 se réunissent depuis vendredi après-midi. Au programme: croissance, austérité, régulation bancaire et contrôle des changes. Mais, face à la panne de croissance et à l'étroitesse des marges de man½uvre budgétaires des pays les plus industrialisés, la politique monétaire devrait être mise en avant comme seul levier à leur disposition pour réveiller leurs économies à la traîne. C'est en tout cas le cheval de bataille des hôtes britanniques.

Aucune décision formelle n'est toutefois attendue. À tel point que, trois semaines après une réunion du FMI et alors que c'est le G20 qui a désormais la main, certains participants se demandent pourquoi le Royaume-Uni, qui assume la présidence tou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant