Le G20 s'inquiète de l'instabilité financière

le
1

(Actualisé avec les déclarations sur les chambres de compensation) WASHINGTON, 17 avril (Reuters) - Le Groupe des Vingt (G20) doit insister sur un risque accru d'instabilité financière dans la mesure où les politiques monétaires des grandes banques centrales commencent à diverger, suivant un projet de communiqué. "Dans un environnement de politique monétaires divergences et de volatilité accrue du marché financier, il faut élaborer les politiques avec soin et les communiquer de façon claire pour minimiser les répercussions négatives", expliquent les grands argentiers du G20 dans le document. "Nous continuerons de surveiller attentivement la volatilité du marché financier et prendrons les décisions qui s'imposent". Le texte s'inscrit en droite ligne des précédents communiqués du G20 dans un contexte où la Réserve fédérale américaine se prépare à relever ses taux directeurs, alors que la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque du Japon (BoJ) continuent de suivre des politiques monétaires ultra-accommodantes. Le groupe de pays avancés et émergents se félicite par ailleurs du renforcement de certaines économies de poids mais souligne la nature hétérogène de la croissance mondiale. "Il y a des risques: volatilité des taux de changes et inflation faible prolongée avec des taux d'intérêt négatifs, des déséquilibres persistants et des tensions géopolitiques", lit-on encore dans le projet de communiqué. Il est également mentionné que le G20 concevra des stratégies d'investissement individualisées suivant les pays. "Nous concevrons les stratégies d'investissement d'ici notre réunion (ministérielle) de septembre dans le but de les présenter à l'occasion du sommet d'Antalya", écrivent les ministres des Finances dans le projet de communiqué. Enfin, le G20 doit donner son appui aux initiatives des régulateurs visant à s'assurer que les chambres de compensation résistent bien aux chocs survenant sur les marchés. Ces intermédiaires entre acheteurs et vendeurs de titres devraient encore gagner en importance dans la mesure où un plus grand nombre de dérivés transiteront par eux afin de rendre les marchés plus transparents. Le G20 entend aussi recommander toute initiative qui viserait à limiter si nécessaire les risques pris par le secteur de la gestion d'actifs, qui est en pleine croissance, en dépit de la vive résistance qu'y opposent les professionnels. "Nous avons convenu de recommander toute initiative traitant des risques, y compris ceux émanant des activités de gestion d'actifs, si nécessaire", lit-on dans le projet de communiqué des grands argentiers -- banquiers centraux et ministres des Finances -- du G20. (Jan Strupczewski et Huw Jones, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean4178 le vendredi 17 avr 2015 à 17:19

    faudrait peut être augmenter les produits dérivés y'en a pas assez... et puis surtout ne pas adosser les monnaies sur du tangible.

Partenaires Taux