Le G20 promet de soutenir les banques et la croissance

le
0

par Lidia Kelly et Daniel Flynn

WASHINGTON (Reuters) - Les ministres des Finances et banquiers centraux des pays du G20, reunis jeudi a Washington, se sont engages dans un communique a empecher que la crise de la dette de la zone euro ne sape les banques et les marches financiers, mais ils n'ont pas annonce de nouvelles mesures precises pour consolider la confiance dans l'economie mondiale.

"Nous nous engageons a prendre toutes les mesures necessaires pour preserver la stabilite des systemes bancaires et des marches financiers, en tant que de besoin", lit-on dans le communique publie a l'issue du diner des ministres et banquiers centraux, consacre pour une bonne part a la crise de la dette en Europe.

"Nous agissons resolument pour maintenir la stabilite financiere, restaurer la confiance et soutenir la croissance", lit-on egalement.

Plusieurs banques europeennes ont vu le cours de leur action chuter et leurs couts de financement grimper, les investisseurs etant preoccupes par leur exposition a la dette de la Grece et d'autres pays europeens fortement endettes.

Les places boursieres mondiales ont chute jeudi a leur plus bas niveau en 13 mois, face au risque d'une nouvelle recession aux Etats-Unis et en raison de statistiques economiques chinoises decevantes.

Les ministres et banquiers centraux etaient reunis dans la capitale americaine avant les assemblees generales de la Banque mondiale et du FMI.

Signe que la zone euro pourrait chercher a renforcer son fonds de secours, le communique du G20 indique que les membres de la zone euro "auront mis en oeuvre d'ici notre prochaine reunion (NDLR en octobre) les mesures necessaires permettant d'accroitre la flexibilite du Fonds europeen de stabilite financiere et de maximiser son impact pour eviter la contagion".

LES BOURSES ASIATIQUES EN NET REPLI

Le G20 indique en outre dans son communique que "Nous assurerons que les banques disposent d'un capital adequat et ont un acces suffisant aux financements pour faire face aux risques actuels(...)".

"Les banques centrales continueront de se tenir pretes a fournir aux banques les liquidites necessaires", lit-on ensuite dans le communique.

Illustrant le role croissant des pays du groupe BRIC (Bresil, Russie, Inde, Chine) dans le monde, le directeur de la banque centrale de Chine, Zhou Xiaochuan, a declare que les economies des grands pays emergents devaient relancer leur demande afin de compenser une partie du marasme engendre par le ralentissement economique constate aux Etats-Unis et en Europe.

"Dans la periode de crise actuelle, la demande interieure de chaque economie est importante, et nous devons trouver le moyen d'accroitre la demande interieure de notre economie", a-t-il dit.

Les marches asiatiques etaient orientes nettement a la baisse vendredi. Vers 03h50, l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong cedait 1,60%, la Bourse de Seoul 3,79% et celle de Taipeh de 2,80%. La place financiere de Tokyo etait fermee pour cause de jour ferie. Jeudi soir, Wall Street avait cloture en tres net repli, le Dow Jones terminant en baisse de 3,5% et le Nasdaq Composite de 3,25%.

A la Bourse de Paris, le CAC 40 avait cloture jeudi en chute de 5,25%.

Eric Faye pour le service francais

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant