Le fusible Michel va-t-il finir par sauter ?

le
0

Décroché dans la lutte pour les places européennes, l'Olympique de Marseille vit sa pire saison depuis plus d'une décennie. Entraîneur d'une équipe incapable de gagner à domicile, Michel est devenu le bouc-émissaire idéal et pourrait en payer le prix fort dans quelques semaines.

La scène a lieu au mois d’août. Michel à peine nommé entraîneur de Marseille, deux voix s’élèvent pour sortir du rang. Alors que la majorité se laisse hypnotiser par le sourire éclatant et l’allure soignée de l’Espagnol, deux de ses anciens joueurs qu’il a connus à l’Olympiacos mettent en garde les joueurs de l’OM. Gaëtan Bong, le premier, souhaite « du courage aux joueurs marseillais » tandis que Sambou Yatabaré, interrogé plus tard par Ouest-France, confie que Michel l’a « dégoûté du foot », recommandant aux Olympiens de prendre « un miroir et du gel » pour faire face aux caprices de quelqu’un d’assez « égocentrique ». Surréaliste se dit-on alors. Les plus sceptiques mettent ces critiques sur le dos d’une frustration de ne pas avoir été beaucoup utilisé par l’ancien coach du club du Pirée.

Double personnalités, tactique défaillante

Mais force est de constater que quelques mois plus tard, le successeur de Marcelo Bielsa est chassé par les supporters marseillais et que certains joueurs de l’OM se posent des questions sur ses capacités à redresser la barre. Ce mercredi, L’Equipe évoque un visage à double-facette au sein du vestiaire phocéen, agissant selon les jours « en sergent-chef ou meilleur pote ». Tactiquement aussi, ses choix dérangent. A l’entraînement notamment où ses séances sont jugées « légères » alors qu’elles sont considérées comme « trop intenses » la veille d’un match. Un grand flou, en somme. Sur le terrain ces dernières semaines, son passage en 4-4-2 avec l’association Batshuayi-Fletcher a donné l’impression de fonctionner, notamment sur la pelouse de l’Athletic Bilbao où les Marseillais ont livré leur mi-temps la plus aboutie de la saison. Mais offensivement, les coéquipiers de Rémy Cabella font preuve d’une maladresse sans fin, qu’il parait cette fois difficile d’attribuer à leur entraîneur.

Des choix douteux lors du Mercato

Pas facile de passer après un meneur d’hommes adulé comme Marcelo Bielsa. Les tifos à son effigie et les chants en son honneur sont là pour rappeler à Michel la difficulté de la tâche à chaque match au Vélodrome. Et même s’il a récupéré une équipe amputée de ses meilleurs éléments de la saison dernière, Michel endosse la responsabilité de certains choix malheureux dans les derniers jours du Mercato estival. Excepté Javier Manquillo, qui sans convaincre pleinement a le mérite de ne pas trop décevoir, les choix de l’Espagnol sur le marché des transferts virent au flop. Lucas Silva, prêté par le Real Madrid et considéré comme un grand espoir du football brésilien, s’est installé dans un placard tandis que Paolo De Ceglie semble parti pour s’inscrire dans la légende des plus grands mystères des recrues de l’OM.

Qui pour le remplacer s’il venait à partir ?

Si le fusible Michel venait à sauter, ce serait sans doute en fin de saison. A un peu plus de deux mois du tomber de rideau, on voit mal Vincent Labrune, qui s’est impliqué personnellement dans l’arrivée de l’ancien joueur du Real Madrid, changer son fusil d’épaule. En revanche, à l’intersaison… Dans ce cas, les dirigeants marseillais opteront-ils encore pour un pari étranger ? Ces derniers mois, de nombreuses voix se sont faites entendre dans le football français pour critiquer cette préférence étrangère. D’autant que l’un des meilleurs CV français du moment, Rudi Garcia, est libre de tout contrat. Christophe Galtier, un enfant de la maison, pourrait aussi être tenté de changer d’air après sept saisons passées à Saint-Etienne. Surtout si les Verts manquent l’ascenseur européen. Mais ça, c’est si le fusible Michel saute. Et ses récentes déclarations d’amour au Real Madrid et à la sélection espagnole peuvent laisser penser que l’ancien entraîneur de l’Olympiacos prépare ses arrières. Sauf qu’un échec à l’OM ferait tâche sur son CV. Une tâche pas loin d’être indélébile.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant