Le FSI prend une participation dans Bull 

le
0
Le groupe informatique français détient un savoir-faire stratégique dans les supercalculateurs et la sécurité.

Le Fonds stratégique d'investissement (FSI), filiale de la Caisse des dépôts et de l'État, vient de prendre une participation de 5 % dans le capital du groupe informatique français Bull pour environ 25 millions d'euros. Il devient ainsi le troisième actionnaire derrière Crescendo et associés, holdings de Philippe Vannier, PDG depuis mai 2010, qui contrôlent 22 % du capital et France Télécom qui en détient 8 %.

«Cet investissement répond aux deux missions du FSI : réaliser des investissements avisés et soutenir les entreprises françaises qui détiennent des positions stratégiques», explique Bertrand Finet, membre du comité exécutif du FSI. Cette opération n'est pas une résurgence du passé avec le retour en force de l'État français dans le capital de Bull. Aujourd'hui Bull n'a plus grand-chose à voir avec le «champion français de l'informatique» ou la perle «du plan calcul» des décennies 70 et 80. Le groupe, totalement privé, s'est restructuré auto

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant