Le FRR exclut le secteur du tabac et se désengage du charbon

le
0

(NEWSManagers.com) - Le conseil de surveillance du Fonds de Réserve pour les retraites (FRR), lors de sa séance du 1er décembre 2016, a adopté la proposition du directoire d'exclure du portefeuille les investissements en actions ou obligations dans des entreprises productrices de tabac et dans celles dont l'activité d'extraction de charbon thermique ou de production d'électricité à partir du charbon dépasse 20% de leur chiffre d'affaires, sans toutefois préciser le montant actuel de ses investissements dans ces secteurs.

Le FRR souligne que la consommation de tabac est responsable de 6 millions de décès par an dans le monde et génère des coûts considérables pour les assureurs et les systèmes de santé. Face à ce fléau, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les Etats et la société civile se mobilisent de manière croissante pour faire régresser la consommation, ce qui pourrait peser à terme sur la performance de ces entreprises. Le FRR considère, en outre, que le dialogue avec ces entreprises ne peut déboucher sur aucun progrès, puisqu'il ne peut leur être demandé que d'arrêter purement et simplement leur activité. C'est pourquoi le FRR a décidé d'exclure l'industrie du tabac de son portefeuille.

Sur le chapitre du charbon, le FRR rappelle qu'il s'est fortement impliqué ces deux dernières années sur la thématique de la transition énergétique et écologique. Il s'est ainsi engagé dans plusieurs initiatives internationales qui visent à réduire les émissions des gaz à effet de serre (GES) de son portefeuille. Il a également rejoint une coalition d'investisseurs qui demande plus de transparence sur la manière dont les entreprises abordent la transition énergétique.

Pour concrétiser cet engagement, le FRR a mis en place une politique ambitieuse destinée à réduire les émissions de CO2 de son portefeuille dans sa gestion " bas carbone " . Celle-ci est réalisée par l'intermédiaire d'indices de référence réduisant d'au moins 50% les émissions de CO2 par rapport aux indices standards et en demandant aux gérants passifs sur la plupart des autres indices de mettre en oeuvre un processus de gestion visant à réduire l'empreinte carbone du portefeuille. A la fin de l'année 2015 les portefeuilles d'actions du FRR avaient une empreinte carbone inférieure de 25% en termes d'émission de CO2 par million d'euros de chiffre d'affaires par rapport à leur indice et de 30% en termes d'émissions de CO2 par million d'euros investi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant