Le front syndical désuni sur le travail le dimanche

le
0
FO a quitté le Clic-P, l'intersyndicale en lutte contre les horaires décalés.

Ce n'est pas la zizanie, mais pas loin... Il y a quatre jours, FO a quitté le Clic-P, l'intersyndicale du commerce de Paris, composée de six organisations (FO, CFDT, CFE-CGC, CGT, SUD et SECI), célèbre pour avoir fait condamner de nombreuses enseignes, dont le Sephora des Champs-Élysées, parce qu'elles ouvraient le soir ou le dimanche. À l'origine de ce départ, une querelle en chaîne. Un des membres du Clic-P, le SECI (Syndicat des employés du commerce et de l'industrie), a décidé il y a dix jours de ne plus s'affilier à la CFTC mais à l'Unsa... l'ennemi juré de FO. «Nous ne travaillons pas avec l'Unsa. Voilà pourquoi nous sommes partis», assume Françoise Nicoletta, responsable de la section commerce à la fédération des employés et cadres de FO.

Moratoire proposé par FO

L'autre raison, c'est que FO a aussi changé de stratégie. Jeudi, sa fédération des employés e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant