Le Front national peine à constituer des listes pour les municipales

le
1
Dans le Vaucluse, un fief frontiste où Marine Le Pen tenait meeting samedi, seuls une douzaine de candidats sont soutenus par le Rassemblement Bleu Marine.

De notre envoyé spécial à Mazan (Vaucluse)

Douze candidats et puis c'est tout. Le Front national a beau être le premier parti du Vaucluse, pour ce qui est des élections nationales, il peine à transformer ses sympathisants en militants pour les élections locales où seulement douze têtes de listes sont à ce jour soutenues pour les élections municipales de mars prochain. En Vaucluse, Marine Le Pen a pourtant réalisé son meilleur suffrage dans un département français (27,03%) lors des élections présidentielles en 2012, Marion Maréchal-Le Pen y a été élue députée, à Carpentras, tout comme le maire d'Orange Jacques Bompard soutenu par le Rassemblement Bleu Marine (RBM)... Pour autant, le très faible nombre de têtes de liste soutenu traduit bien une réelle difficulté locale pour le FN.

«No...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 le dimanche 1 déc 2013 à 17:28

    Encore et toujours des mensonges journalistiques.