Le Front de gauche vise de trente à quarante députés

le
0
Des discussions ont été engagées avec le PS pour obtenir quelques accords de candidatures uniques sur des circonscriptions où le FN pourrait l'emporter.

«Le vote utile, Ya basta!» Assez, c'est assez! Dès dimanche soir, usant de la sémantique révolutionnaire sud-américaine qu'il affectionne tant, Jean-Luc Mélenchon s'est montré clair: le Front de gauche a rempli sa mission entre les deux tours pour faire battre Nicolas Sarkozy. Désormais, la gauche radicale doit trouver la place qui lui revient à l'Assemblée nationale, à la hauteur des 4 millions de voix rassemblées au premier tour de la présidentielle.

Lundi matin, la coordination politique du Front de gauche s'est réunie au siège du Parti communiste français, place du Colonel-Fabien à Paris. Des discussions ont été engagées avec le PS pour obtenir quelques accords de candidatures uniques sur des circonscriptions où le FN pourrait l'emporter. Le résultat des échanges devrait être connu d'ici à jeudi alors que le PCF se réunira en conseil national vendredi. Ce qui permet à Eva Joly, ex-candidate écologiste, d'ironiser: «Le Front de gauche, comme nous, doit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant