Le Front de gauche sent la colère monter dans la rue

le
0
Défendre l'industrie et dénoncer la politique d'austérité : deux axes de mobilisation pour la gauche de la gauche.

«Les vautours sont mieux traités que les salariés de l'automobile...» Pendant que l'Assemblée ratifiait le traité européen, la gauche de la gauche sortait les bande­roles. En attendant l'arrivée du cortège des manifestants venus défendre leurs emplois menacés dans l'industrie, à l'appel de la CGT, Éric Coquerel, membre du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, son écharpe de conseiller régional en bandoulière, exprime son éc½urement face à la manière dont le gouvernement semble avoir reculé devant le mouvement des Pigeons, constitué d'entrepreneurs.

«Ce ne sont pas des entrepreneurs, note Coquerel, se sont des spéculateurs qui se préoccupent de revendre leur entreprise au plus vite et au meilleur prix...» Et la preuve «définitive» selon lui, à l'heure du vote du traité budgétaire européen, outil de la politique d'austérité honnie par la gauche de la gauche, que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault«est plus proche du Medef que des salari

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant