Le Front de gauche dans le troisième tour

le
0
Alors que les députés Front de gauche sont dix-neuf dans l'Assemblée sortante, certains élus communistes tableraient sur au moins dix parlementaires de plus.

«Sarkozy, c'est fini, enfin!», s'est félicité Jean-Luc Mélenchon à l'annonce des premiers résultats. Jugeant que «le compte du fossoyeur des acquis sociaux et des services publics de notre République» a été «réglé» et que sa défaite «est celle de son projet d'extrême-droitisation», l'ex-candidat du Front de gauche a tout de suite souhaité «de tout c½ur le meilleur» à François Hollande. Sans oublier de saluer «les quatre millions d'électeurs du Front de gauche dont les votes ont fait la décision...» Pour Jean-Luc Mélenchon, «le travail a été mené» par le Front de gauche entre les deux tours pour battre Sarkozy. «Il est normal que nous en recevions la juste récompense,a-t-il ajouté,l'estime et la confiance du peuple.»

Objectif: les législatives. Cinq semaines décisives de campagne pour «prolonger la victoire» et convaincre que la nouvelle majorité doit être «véritablement ancrée à gauche», selon les termes du secrétaire national

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant