Le Front al Nosra négocie l'échange des casques bleus fidjiens

le
0

SYDNEY, 2 septembre (Reuters) - Les combattants islamistes du Front al Nosra qui détiennent 45 casques bleus fidjiens depuis la semaine dernière sur le plateau du Golan exigent que leur mouvement soit retiré de la liste de l'Onu des organisations terroristes ainsi qu'un dédommagement financier, a annoncé mardi le chef d'état-major de l'armée fidjienne. Le général Mosese Tikoitoga a ajouté que les négociations menées par une équipe de l'Onu désormais à pied d'oeuvre en Syrie s'étaient accélérées. "Les rebelles ne nous disent pas où sont nos soldats, mais continuent de nous garantir qu'ils sont bien traité et qu'ils ont été emmenés hors des zones de combat", a-t-il dit à la presse. De violents combats ont éclaté lundi entre l'armée syrienne et les rebelles islamistes non loin du secteur où ont été capturés jeudi dernier les 45 soldats fidjiens de la FNUOD, la Force des Nations unies chargée d'observer l'application du cessez-le-feu entre les forces israéliennes et syriennes dans le Golan après la Guerre du Kippour. (voir ID:nL5N0R228I ) Après la capture des Fidjiens, plus de 70 casques bleus philippins se sont également retrouvés assiégés par les islamistes mais ont pu être exfiltrés. Le Front al Nosra accuse la force de maintien de la paix de protéger Israël et d'être restée indifférente aux souffrances du peuple syrien depuis le début de l'insurrection contre le régime de Bachar al Assad, en mars 2011. (Lincoln Feast ave Baz Ratner à Ein Zivan, sur le plateau du Golan; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant