Le Front al Nosra exécute un soldat libanais

le
0

(Actualisé avec contexte, précisions) BEYROUTH, 5 décembre (Reuters) - Le Front al Nosra, émanation d'Al Qaïda en Syrie, a annoncé vendredi soir l'exécution d'un soldat libanais qu'il retenait en otage en représailles à l'arrestation par les autorités libanaises d'épouses d'extrémistes islamistes. Le militaire faisait partie de la vingtaine de soldats libanais enlevés l'été dernier après l'assaut lancé par les islamistes à Ersal, dans la vallée de la Bekaa, non loin de la frontière syrienne. Les services de sécurité libanais ont annoncé cette semaine l'arrestation d'une des épouses d'Abou Bakr al Baghdadi, "calife" de l'Etat islamique (EI), et de celle du chef du Front al Nosra. ID:nL6N0TM0XG Dans son communiqué, le Front menace d'exécuter un autre militaire libanais "dans peu de temps" si elles ne sont pas remises en liberté. Quatre soldats libanais ont été tués depuis août par les extrémistes islamistes qui exigent la libération de combattants détenus au Liban. Mardi dernier, six membres des forces libanaises ont été tués par des hommes armés venus de Syrie, dans le nord de la plaine de la Bekaa. Peu après l'annonce de l'exécution du soldat Ali al Bazzal, des manifestants ont bloqué la circulation près de Bazalia, son village, qui se trouve près d'Ersal, où des hommes armés ont été aperçus, dit-on de source proche des services de sécurité. (Suleiman Al-Khalidi; Henri-Pierre André et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant